Perrine Bosc

À l’université de Montpellier, mon parcours s’est construit autour du droit public, avec un master 1 en droit public des affaires effectué en parallèle du magistère droit public appliqué. Guidée par ma volonté de m’ouvrir à de nouvelles approches, j’ai décidé de poursuivre avec un second master 1 au Canada (dans le cadre d’une convention d’échange avec l’Université Laval à Québec). A mon retour à Montpellier, j’ai fait confiance à mon intuition en intégrant le master 2 droit immobilier, construction et urbanisme. Ayant une appétence pour l’architecture, je me disais que travailler sur des projets immobiliers serait stimulant. Cette formation, à cheval sur le droit privé et le droit public, prépare très bien les étudiants, au monde professionnel qui les attend. Ayant pu la suivre en alternance, en tant que responsable de projet immobilier au sein de la DDFIP de l’Hérault, j’encourage vivement les étudiants dans cette voie, qui permet de mettre en pratique la théorie et de se constituer une expérience professionnelle, le tout en gagnant une certaine autonomie financière. Après l’obtention de ce dernier et une expérience professionnelle à l’étranger (à Dublin, en Irlande), j’ai obtenu l’examen du CRFPA. 

À l’heure actuelle, je suis donc élève-avocate et occupe en parallèle un poste de Rédactrice, au Ministère de la justice. Je travaille au sein du bureau de l’immobilier de l’environnement qui est le bureau législatif pour la propriété immobilière. Il concourt, en lien avec d’autres ministères, à l’élaboration de textes relatifs au droit de la construction, au droit de l’urbanisme, aux baux d’habitation, au droit rural, au bail commercial ainsi qu’au droit de l’environnement. Aussi, il assure l’expertise et conseille les autres administrations dans les matières qui entrent dans son champ de compétence. Dans ce cadre, le rédacteur ou la rédactrice est notamment chargé.e de rédiger des textes législatifs et réglementaires, des argumentaires en réponse à des questions prioritaires de constitutionnalité, de répondre à des questions écrites de parlementaires et des notes d’analyses juridiques sur des projets de textes soumis au ministère de la Justice. À l’issue de ma formation à l’EFACS, j’envisage d’intégrer le département Immobilier public d’un cabinet d’avocat.

Avec ce témoignage, je souhaite que ceux qui me lisent retiennent qu’il est nécessaire de se laisser guider par ses intuitions et de se faire confiance pour transformer l’inconnu en opportunités.

Perrine Bosc