Julie Chouvenc

Lorsque je me suis engagée dans la voie du droit public, cette démarche a été naturelle, guidée par des parents qui ont œuvré toute leur vie et leur carrière durant pour le secteur public, et plus largement l’intérêt général.  Le droit public a souvent tendance à « rebuter » les étudiants, par la lourdeur théorique des apprentissages à surmonter. Mais aussi par une vision tronquée de la réalité, et par un manque de visibilité concret des carrières et débouchés qui en découlent. Pourtant ces dernières sont nombreuses et transversales.

Après avoir réalisé un Master 2 Finances Publiques et Fiscalité à la Faculté de Droit de Montpellier, j’ai été surprise du nombre d’opportunités qui m’attendaient dans ce domaine : conseil au secteur public dans des cabinets privés, multiples carrières envisageables au sein de l’administration, chargés d’affaires en banques pour les acteurs du secteur public local. Cette pluralité d’offres et d’opportunités m’a davantage convaincue du double intérêt de mes études : le droit public vous confère non seulement une structure et une assise solide de connaissances, mais vous ouvre plus largement les portes d’un domaine dont l’étendue et le champ des possibilités est vaste et illimité, à savoir le secteur public.

C’est donc au sein d’un cabinet de conseil à destination des collectivités locales que j’ai débuté ma carrière. Par la suite et forte de cette première expérience j’ai rejoint à Paris une Fintech connue dans le domaine du secteur public (Finance Active). Société dans laquelle j’évolue depuis maintenant 4 ans et demi et ou j’œuvre chaque jour aux côtés et en faveur des collectivités locales, afin de les accompagner dans leurs besoins d’analyses financières et de gestion de la dette.

Entre finances publiques, droit public et connaissance nécessaire du contexte macro-économique, mes compétences développées sont multiples et mon domaine d’intervention toujours plus diversifié et intéressant.

Pour conclure j’ajouterais que mes études de droit public m’ont amené là où je ne m’y attendais pas. Elles m’ont en tout cas permis d’accéder à des fonctions plus « challengeantes » et stimulantes et m’ont donné la faculté de dérouler un plan de carrière plus ambitieux que ce qui était visé initialement. Dans quelques semaines je quitte le monde du conseil pour rejoindre des nouvelles fonctions de Directrice des Finances d’une collectivité locale. Mon savoir-faire, mon expertise terrain et surtout l’assise solide conférée par mes études de droit public, me permettent à ce jour de m’épanouir dans une carrière faites d’opportunités et d’expériences enrichissantes à forte valeur ajoutée.

Julie Chouvenc