Thomas Gaspar

Mon parcours universitaire a débuté par une Licence de Droit au sein de la Faculté de Droit de Valence, puis un Master I en Droit Public et un Master II Contrats Publics et Partenariats au sein de la Faculté de Droit de Montpellier.

Au début du Master II, l’avenir était encore très flou puisque les débouchées potentiels diverses : juriste dans la fonction publique, juriste dans le secteur privé pour des opérateurs du BTP, des opérateurs concessionnaires de service public ou encore des constructeurs/promoteurs immobiliers, avocat, magistrat administratif…

J’ai finalement opté pour la profession d’avocat et j’ai débuté l’exercice de la profession d’avocat au sein du Cabinet MARGALL D’ALBENAS en novembre 2012.

Durant cette première collaboration, je suis principalement intervenu en matière de représentation en justice, défendant des personnes publiques (communes principalement) devant les juridictions pénales (contentieux du droit pénal de l’urbanisme et de l’environnement) civiles (contentieux de l’expulsion du domaine privé et contentieux des contrats de droit privé) et administrative (contentieux des autorisations d’urbanisme et des agents publics).

J’ai ensuite intégré le cabinet CHARREL ET ASSOCIÉS en juin 2013, pour exercer plus spécifiquement en Droit Public des Affaires, principalement en assistance et conseils juridiques.

J’en suis devenu associé du cabinet le 1er janvier 2017, et directeur général délégué en juillet 2019, gérant aujourd’hui un cabinet d’avocat composé de 3 associés, 10 collaborateurs, 3 assistantes, dont le siège social est à Montpellier, et disposant d’un bureau secondaire à Marseille, Paris et, plus récemment, à Valence, en retour aux origines.

Le Cabinet intervient principalement en droit public des affaires, et j’interviens moi-même plus particulier dans un volet très spécifique du métier d’avocat en droit public, qu’est l’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) juridique de projet, qui consiste à accompagner une collectivité de A à Z dans la mise en œuvre d’un projet (construction de grands équipements ou grandes infrastructures ; transfert de compétence) ce qui présente les avantages d’entremêler plusieurs matières transversales (commande publique, domanialité, urbanisme, environnement, construction).

J’ai également une activité de formation importante, principalement en droit de la commande publique pour des acheteurs publics, le métier « d’acheteur public » (mêlant des compétences en achat et en droit de la commande publique) se développant énormément et ayant beaucoup d’avenir.

 

Thomas Gaspar