Thomas Ovise

À la suite de l’obtention de mon bac, j’ai intégré une licence de droit à l’Université Grenoble Alpes (UGA). Souhaitant m’ouvrir à d’autres conceptions du droit, j’ai poursuivi mon parcours à Montréal (UQAM) en Master de droit public. J’ai complété ma formation par un Master 2 en Finances Publiques et Fiscalité à Montpellier (UM) que j’ai réalisé en apprentissage au sein de Grenoble Alpes Métropole sur un poste de veille juridique du Fonds Social Européen (FSE).

Par la suite, un CDD de renfort m’a été proposé en tant que rédacteur territorial en charge de l’audit des dossiers du FSE. À la suite de cette expérience, j’ai été recruté en 2017 sur le poste de responsable de l’unité de gestion FSE au sein de la direction Insertion Emploi de la Métropole de Grenoble. Embauché pour une période de 3 ans, j’ai réussi en 2019 le concours d’attaché territorial, ce qui m’a permis d’être mise en stage puis titularisé sur ce poste.

Depuis, j’encadre une équipe d’une dizaine d’agents en charge du pilotage du FSE, permettant à la Métropole ainsi qu’à différents partenaires du territoire de bénéficier de ce fonds. La spécificité de mon unité consiste également à superviser administrativement le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE) notamment sur le suivi budgétaire, comptable mais aussi sur le plan des marchés publics. La diversité de mes fonctions me mène par ailleurs à piloter et à développer le dispositif du Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) mis en œuvre par la Métropole depuis 2017.

Comme vous le voyez, les diplômés en droit public peuvent être amenés à traiter de thématiques variées. Ma formation initiale m’a servi de tremplin afin de développer des compétences diverses dans un environnement où l’adaptation est de rigueur. Un cadre dans l’administration doit faire preuve d’une polyvalence importante permettant de mobiliser tout au long de sa carrière ses compétences (juridiques, financières, RH…) dans une fonction publique en pleine transformation, ce qui peut représenter une source de stimulation importante pour l’agent.

Dans un contexte où la demande des citoyens sur les enjeux publics est de plus en plus forte, et où l’administration cherche progressivement à se renouveler en raison d’importants départs à la retraite, une orientation vers le droit public est à privilégier pour tous les jeunes souhaitant s’épanouir dans l’élaboration et l’exécution des politiques publiques.

 

Thomas Ovise