Julie Raynal

À l’issue de mon baccalauréat économique et social j’ai fait le choix d’intégrer la Faculté de droit de Montpellier. Dès ma troisième année de licence j’ai opté pour une spécialisation en droit public. En effet, j’ai développé durant ces premières années à la faculté une appétence pour les matières du droit administratif et du droit constitutionnel. Tout naturellement, je me suis tournée vers un master 2 droit public des affaires mention contrats publics et partenariat co-dirigé par les Professeurs Ubaud-Bergeron et Clamour. 

En parallèle de cette formation universitaire j’ai souhaité dès la première année de licence intégrer le Collège de droit de Montpellier sous la direction du Professeur Jallamion. En effet, ce diplôme universitaire a pour objectif d’approfondir les enseignements fondamentaux, et de développer une ouverture d’esprit .

Ravie de cet enrichissement personnel, j’ai poursuivi avec le magistère de droit public appliqué dirigé par les Professeurs Bonnet et Marty de la troisième année de licence jusqu’au Master 2. Ce diplôme universitaire permet la mise en application concrète du droit public à travers des études de cas proposées par des professionnels du droit publics tels que des avocats, des magistrats, ou encore des agents publics. 

La professionnalisation développée dans ce dernier diplôme universitaire m’a donné envie de poursuivre la dernière année de mon master en apprentissage. J’ai intégré l’Établissement Public Foncier d’Occitanie (EPF) en qualité d’apprentie juriste. L’EPF est un établissement public industriel et commercial dont l’objet est la mise en oeuvre de portage foncier pour le compte des collectivités territoriales. Dans cette structure, j’étais chargée de la passation et du suivi des marchés publics. J’ai également été associée au contentieux relatif à différentes procédures d’expropriation et de préemption pratiquées par l’EPF dans le cadre de l’exercice de sa mission d’intérêt général. 

À l’issue de ces cinq années de formation en droit public, j’ai réfléchi au sens de l’Etat, j’ai eu envie de participer à l’action publique, et à la mise en oeuvre des politiques publiques, leur exécution et leur analyse. Pour toutes ces raisons, j’ai privilégié la voie de la fonction publique par le concours d’inspecteur des finances publiques. 

Dans l’objectif de préparer le concours d’inspecteur des finances publiques j’ai choisi l’Institut de préparation à l’administration générale (IPAG) de Montpellier en apprentissage, forte d’une première expérience réussie. J’ai rejoint le centre de gestion de la fonction publique territoriale de l’Hérault en tant qu’apprentie juriste. J’étais chargée des marchés publics et des questions d’ordre déontologique, ainsi que de l’élaboration d’actes administratifs et autres questions de nature juridique. 

Lauréate du concours d’inspecteur des finances publiques, je termine mon cycle de formation à l’Ecole Nationale des Finances Publiques. Aujourd’hui c’est avec beaucoup de fierté que j’ai été recrutée au sein de la Direction de l’Immobilier de l’Etat au ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance à Bercy où je prendrai mes fonctions courant mai. J’intègre le service administration des actifs immobiliers et domaniaux en charge notamment de l’élaboration des directives d’application en matière d’acquisitions immobilières, de cessions des immeubles de l’État, de prises à bail et de montages immobiliers complexes.

 

Julie Raynal